“David s’enfuit de Najoth, près de Rama. Il alla trouver Jonathan, et dit : Qu’ai-je fait ? quel est mon crime, quel est mon péché aux yeux de ton père, pour qu’il en veuille à ma vie ? Jonathan lui répondit : Loin de là ! tu ne mourras point. Mon père ne fait aucune chose, grande ou petite, sans m’en informer ; pourquoi donc mon père me cacherait-il celle-là ? Il n’en est rien. David dit encore, en jurant : Ton père sait bien que j’ai trouvé grâce à tes yeux, et il aura dit: Que Jonathan ne le sache pas ; cela lui ferait de la peine. Mais l’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! il n’y a qu’un pas entre moi et la mort. Jonathan dit à David : Je ferai pour toi ce que tu voudras. Et David lui répondit : Voici, c’est demain la nouvelle lune, et je devrais m’asseoir avec le roi pour manger ; laisse-moi aller, et je me cacherai dans les champs jusqu’au soir du troisième jour. Si ton père remarque mon absence, tu diras : David m’a prié de lui laisser faire une course à Bethléhem, sa ville, parce qu’il y a pour toute la famille un sacrifice annuel. Et s’il dit : C’est bien ! ton serviteur alors n’a rien à craindre ; mais si la colère s’empare de lui, sache que le mal est résolu de sa part. Montre donc ton affection pour ton serviteur, puisque tu as fait avec ton serviteur une alliance devant l’Eternel. Et, s’il y a quelque crime en moi, ôte-moi la vie toi-même, car pourquoi me mènerais-tu jusqu’à ton père ?” “Jonathan lui dit : Loin de toi la pensée que je ne t’informerai pas, si j’apprends que le mal est résolu de la part de mon père et menace de t’atteindre ! David dit à Jonathan : Qui m’informera dans le cas où ton père te répondrait durement ? Et Jonathan dit à David : Viens, sortons dans les champs. Et ils sortirent tous deux dans les champs. Jonathan dit à David : Je prends à témoin l’Eternel, le Dieu d’Israël ! Je sonderai mon père demain ou après-demain ; et, dans le cas où il serait bien disposé pour David, si je n’envoie vers toi personne pour t’en informer, que l’Eternel traite Jonathan dans toute sa rigueur ! Dans le cas où mon père trouverait bon de te faire du mal, je t’informerai aussi et je te laisserai partir, afin que tu t’en ailles en paix ; et que l’Eternel soit avec toi, comme il a été avec mon père ! Si je dois vivre encore, veuille user envers moi de la bonté de l’Eternel ; (20-15) et si je meurs, ne retire jamais ta bonté envers ma maison, pas même lorsque l’Eternel retranchera chacun des ennemis de David de dessus la face de la terre. Car Jonathan a fait alliance avec la maison de David. Que l’Eternel tire vengeance des ennemis de David ! Jonathan protesta encore auprès de David de son affection pour lui, car il l’aimait comme son âme. Jonathan lui dit : C’est demain la nouvelle lune ; on remarquera ton absence, car ta place sera vide. Tu descendras le troisième jour jusqu’au fond du lieu où tu t’étais caché le jour de l’affaire, et tu resteras près de la pierre d’Ezel. Je tirerai trois flèches du côté de la pierre, comme si je visais un but. Et voici, j’enverrai un jeune homme, et je lui dirai : Va, trouve les flèches. Si je lui dis : Voici, les flèches sont en deçà de toi, prends-les ! alors viens, car il y a paix pour toi, et tu n’as rien à craindre, l’Eternel est vivant ! Mais si je dis au jeune homme : Voici, les flèches sont au delà de toi ! alors va-t-en, car l’Eternel te renvoie. L’Eternel est à jamais témoin de la parole que nous nous sommes donnée l’un à l’autre.” (1 Samuel 20:1-23 LSG)

Oct 252017
 

“David s’enfuit de Najoth, près de Rama. Il alla trouver Jonathan, et dit : Qu’ai-je fait ? quel est mon crime, quel est mon péché aux yeux de ton père, pour qu’il en veuille à ma vie ? Jonathan lui répondit : Loin de là ! tu ne mourras point. Mon père ne fait aucune chose, grande ou petite, sans m’en informer ; pourquoi donc mon père me cacherait-il celle-là ? Il n’en est rien. David dit encore, en jurant : Ton père sait bien que j’ai trouvé grâce à tes yeux, et il aura dit: Que Jonathan ne le sache pas ; cela lui ferait de la peine. Mais l’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! il n’y a qu’un pas entre moi et la mort. Jonathan dit à David : Je ferai pour toi ce que tu voudras. Et David lui répondit : Voici, c’est demain la nouvelle lune, et je devrais m’asseoir avec le roi pour manger ; laisse-moi aller, et je me cacherai dans les champs jusqu’au soir du troisième jour. Si ton père remarque mon absence, tu diras : David m’a prié de lui laisser faire une course à Bethléhem, sa ville, parce qu’il y a pour toute la famille un sacrifice annuel. Et s’il dit : C’est bien ! ton serviteur alors n’a rien à craindre ; mais si la colère s’empare de lui, sache que le mal est résolu de sa part. Montre donc ton affection pour ton serviteur, puisque tu as fait avec ton serviteur une alliance devant l’Eternel. Et, s’il y a quelque crime en moi, ôte-moi la vie toi-même, car pourquoi me mènerais-tu jusqu’à ton père ?”

“Jonathan lui dit : Loin de toi la pensée que je ne t’informerai pas, si j’apprends que le mal est résolu de la part de mon père et menace de t’atteindre ! David dit à Jonathan : Qui m’informera dans le cas où ton père te répondrait durement ? Et Jonathan dit à David : Viens, sortons dans les champs. Et ils sortirent tous deux dans les champs. Jonathan dit à David : Je prends à témoin l’Eternel, le Dieu d’Israël ! Je sonderai mon père demain ou après-demain ; et, dans le cas où il serait bien disposé pour David, si je n’envoie vers toi personne pour t’en informer, que l’Eternel traite Jonathan dans toute sa rigueur ! Dans le cas où mon père trouverait bon de te faire du mal, je t’informerai aussi et je te laisserai partir, afin que tu t’en ailles en paix ; et que l’Eternel soit avec toi, comme il a été avec mon père ! Si je dois vivre encore, veuille user envers moi de la bonté de l’Eternel ; (20-15) et si je meurs, ne retire jamais ta bonté envers ma maison, pas même lorsque l’Eternel retranchera chacun des ennemis de David de dessus la face de la terre. Car Jonathan a fait alliance avec la maison de David. Que l’Eternel tire vengeance des ennemis de David ! Jonathan protesta encore auprès de David de son affection pour lui, car il l’aimait comme son âme. Jonathan lui dit : C’est demain la nouvelle lune ; on remarquera ton absence, car ta place sera vide. Tu descendras le troisième jour jusqu’au fond du lieu où tu t’étais caché le jour de l’affaire, et tu resteras près de la pierre d’Ezel. Je tirerai trois flèches du côté de la pierre, comme si je visais un but. Et voici, j’enverrai un jeune homme, et je lui dirai : Va, trouve les flèches. Si je lui dis : Voici, les flèches sont en deçà de toi, prends-les ! alors viens, car il y a paix pour toi, et tu n’as rien à craindre, l’Eternel est vivant ! Mais si je dis au jeune homme : Voici, les flèches sont au delà de toi ! alors va-t-en, car l’Eternel te renvoie. L’Eternel est à jamais témoin de la parole que nous nous sommes donnée l’un à l’autre.” (1 Samuel 20:1-23 LSG)

 

Sharing Buttons by Linksku