Archives de catégorie : Non classé

Fin de ce projet de lecture.

Depuis plusieurs année, nous publions le passage du jour. Durant plusieurs année les abonnés recevaient chaque jour un passage biblique. Lorsque je ratais un jour, j’avais immédiatement un lecteur qui me le soulignait. Les habitudes changent, la technologie évolue. Le … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Fin de ce projet de lecture.

“Cantique des montées. De Salomon. Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain d’affliction ; Il en donne autant à son bien-aimé pendant qu’il dort. Voici que des fils sont un héritage de l’Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense. Comme les flèches dans la main d’un héros, Ainsi sont les fils de la jeunesse. Heureux l’homme qui en a rempli son carquois ! Ils n’auront pas honte, Quand ils parleront avec des ennemis à la porte.” (Psaumes 127:1-5 SER)

“Cantique des montées. De Salomon. Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique des montées. De Salomon. Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain d’affliction ; Il en donne autant à son bien-aimé pendant qu’il dort. Voici que des fils sont un héritage de l’Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense. Comme les flèches dans la main d’un héros, Ainsi sont les fils de la jeunesse. Heureux l’homme qui en a rempli son carquois ! Ils n’auront pas honte, Quand ils parleront avec des ennemis à la porte.” (Psaumes 127:1-5 SER)

“Cantique des montées. Quand l’Éternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve. Alors notre bouche riait de joie, Et notre langue poussait des cris de triomphe ; Alors on disait parmi les nations : L’Éternel a fait pour eux de grandes choses ! L’Éternel a fait pour nous de grandes choses ; Nous sommes dans la joie.” “Éternel, ramène nos captifs Comme des torrents dans le Négueb. Ceux qui sèment avec larmes Moissonneront avec cris de triomphe. Celui qui s’en va en pleurant, quand il porte la semence à répandre, S’en revient avec cris de triomphe, quand il porte ses gerbes.” (Psaumes 126:1-6 SER)

“Cantique des montées. Quand l’Éternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve. Alors notre bouche riait de joie, Et notre langue poussait des cris de triomphe ; Alors on disait parmi les nations : L’Éternel a … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique des montées. Quand l’Éternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve. Alors notre bouche riait de joie, Et notre langue poussait des cris de triomphe ; Alors on disait parmi les nations : L’Éternel a fait pour eux de grandes choses ! L’Éternel a fait pour nous de grandes choses ; Nous sommes dans la joie.” “Éternel, ramène nos captifs Comme des torrents dans le Négueb. Ceux qui sèment avec larmes Moissonneront avec cris de triomphe. Celui qui s’en va en pleurant, quand il porte la semence à répandre, S’en revient avec cris de triomphe, quand il porte ses gerbes.” (Psaumes 126:1-6 SER)

“Cantique des montées. Ceux qui se confient en l’Éternel Sont comme la montagne de Sion, qui ne chancelle pas, Elle subsiste à toujours. Jérusalem est entourée de montagnes, Ainsi l’Éternel entoure son peuple, Dès maintenant et à toujours. Car le sceptre de la méchanceté ne reposera pas Sur le lot des justes, Afin que les justes ne tendent pas les mains vers la fraude.” “Éternel, sois bienfaisant pour les gens de bien Et pour ceux dont le coeur est droit ! Mais ceux qui s’engagent dans des voies tortueuses, Que l’Éternel les emmène Avec ceux qui commettent l’injustice ! Que la paix soit sur Israël !” (Psaumes 125:1-5 SER)

“Cantique des montées. Ceux qui se confient en l’Éternel Sont comme la montagne de Sion, qui ne chancelle pas, Elle subsiste à toujours. Jérusalem est entourée de montagnes, Ainsi l’Éternel entoure son peuple, Dès maintenant et à toujours. Car le … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique des montées. Ceux qui se confient en l’Éternel Sont comme la montagne de Sion, qui ne chancelle pas, Elle subsiste à toujours. Jérusalem est entourée de montagnes, Ainsi l’Éternel entoure son peuple, Dès maintenant et à toujours. Car le sceptre de la méchanceté ne reposera pas Sur le lot des justes, Afin que les justes ne tendent pas les mains vers la fraude.” “Éternel, sois bienfaisant pour les gens de bien Et pour ceux dont le coeur est droit ! Mais ceux qui s’engagent dans des voies tortueuses, Que l’Éternel les emmène Avec ceux qui commettent l’injustice ! Que la paix soit sur Israël !” (Psaumes 125:1-5 SER)

“Cantique des montées. De David. Sans l’Éternel qui était pour nous — Qu’Israël le dise ! —  Sans l’Éternel qui était pour nous, Quand les hommes s’élevèrent contre nous, Alors ils nous auraient engloutis tout vivants, Quand leur colère s’enflamma contre nous ; Alors les eaux nous auraient submergés, Un torrent aurait passé sur notre âme. Alors auraient passé sur notre âme Les flots impétueux.” “Béni soit l’Éternel, Qui ne nous a pas livrés en proie à leurs dents ! Notre âme s’est échappée comme l’oiseau du filet des oiseleurs ; Le filet s’est rompu, et nous nous sommes échappés. Notre secours est dans le nom de l’Éternel, Qui a fait les cieux et la terre.” (Psaumes 124:1-8 SER)

“Cantique des montées. De David. Sans l’Éternel qui était pour nous — Qu’Israël le dise ! —  Sans l’Éternel qui était pour nous, Quand les hommes s’élevèrent contre nous, Alors ils nous auraient engloutis tout vivants, Quand leur colère s’enflamma contre nous ; Alors les … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique des montées. De David. Sans l’Éternel qui était pour nous — Qu’Israël le dise ! —  Sans l’Éternel qui était pour nous, Quand les hommes s’élevèrent contre nous, Alors ils nous auraient engloutis tout vivants, Quand leur colère s’enflamma contre nous ; Alors les eaux nous auraient submergés, Un torrent aurait passé sur notre âme. Alors auraient passé sur notre âme Les flots impétueux.” “Béni soit l’Éternel, Qui ne nous a pas livrés en proie à leurs dents ! Notre âme s’est échappée comme l’oiseau du filet des oiseleurs ; Le filet s’est rompu, et nous nous sommes échappés. Notre secours est dans le nom de l’Éternel, Qui a fait les cieux et la terre.” (Psaumes 124:1-8 SER)

“Cantique des montées. De David. Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l’Éternel ! Nos pieds se sont arrêtés A tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, toi qui es bâtie Comme une ville qui forme un ensemble bien uni. C’est là que montent les tribus, les tribus de l’Éternel, Comme témoignage pour Israël, Afin de célébrer le nom de l’Éternel. Car là sont installés les trônes pour le jugement, Les trônes pour la maison de David.” “Demandez la paix de Jérusalem ! Qu’ils vivent tranquilles ceux qui t’aiment ! Que la paix soit dans tes remparts, Et la tranquillité dans tes donjons ! A cause de mes frères et de mes amis, Je dirai donc : Que la paix soit en toi ! A cause de la maison de l’Éternel, notre Dieu, Je recherche ton bonheur.” “Cantique des montées. Je lève mes yeux vers toi Qui sièges dans les cieux. Voici : comme les yeux des serviteurs (Se tournent) vers la main de leurs seigneurs, Et les yeux de la servante vers la main de sa maîtresse, Ainsi nos yeux (se tournent) vers l’Éternel, notre Dieu, Jusqu’à ce qu’il nous fasse grâce. Fais-nous grâce, Éternel, fais-nous grâce ! Car nous sommes par trop rassasiés de mépris ; Notre âme est par trop rassasiée Des moqueries des satisfaits, du mépris des hautains.” (Psaumes 122:1-123:4 SER)

“Cantique des montées. De David. Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l’Éternel ! Nos pieds se sont arrêtés A tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, toi qui es bâtie Comme une ville qui forme un … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique des montées. De David. Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l’Éternel ! Nos pieds se sont arrêtés A tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, toi qui es bâtie Comme une ville qui forme un ensemble bien uni. C’est là que montent les tribus, les tribus de l’Éternel, Comme témoignage pour Israël, Afin de célébrer le nom de l’Éternel. Car là sont installés les trônes pour le jugement, Les trônes pour la maison de David.” “Demandez la paix de Jérusalem ! Qu’ils vivent tranquilles ceux qui t’aiment ! Que la paix soit dans tes remparts, Et la tranquillité dans tes donjons ! A cause de mes frères et de mes amis, Je dirai donc : Que la paix soit en toi ! A cause de la maison de l’Éternel, notre Dieu, Je recherche ton bonheur.” “Cantique des montées. Je lève mes yeux vers toi Qui sièges dans les cieux. Voici : comme les yeux des serviteurs (Se tournent) vers la main de leurs seigneurs, Et les yeux de la servante vers la main de sa maîtresse, Ainsi nos yeux (se tournent) vers l’Éternel, notre Dieu, Jusqu’à ce qu’il nous fasse grâce. Fais-nous grâce, Éternel, fais-nous grâce ! Car nous sommes par trop rassasiés de mépris ; Notre âme est par trop rassasiée Des moqueries des satisfaits, du mépris des hautains.” (Psaumes 122:1-123:4 SER)

“Cantique pour les montées. Je lève les yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ? Le secours me (vient) de l’Éternel Qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; Celui qui te garde ne sommeillera pas. Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. L’Éternel est celui qui te garde, L’Éternel est ton ombre à ta main droite, Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit. L’Éternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme ; L’Éternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à toujours.” (Psaumes 121:1-8 SER)

“Cantique pour les montées. Je lève les yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ? Le secours me (vient) de l’Éternel Qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; Celui qui … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique pour les montées. Je lève les yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ? Le secours me (vient) de l’Éternel Qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; Celui qui te garde ne sommeillera pas. Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. L’Éternel est celui qui te garde, L’Éternel est ton ombre à ta main droite, Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit. L’Éternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme ; L’Éternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à toujours.” (Psaumes 121:1-8 SER)

“Cantique des montées. C’est à l’Éternel que dans ma détresse J’ai crié, et il m’a répondu. Éternel, délivre mon âme de la lèvre mensongère, De la langue trompeuse ! Que te donne, que te rapporte Une langue trompeuse ? — Les traits aigus du guerrier, Avec les charbons ardents du genêt.” “Malheureux que je suis de séjourner à Méchek, De demeurer parmi les tentes de Qédar ! Trop longtemps mon âme a demeuré Auprès de ceux qui haïssent la paix. Je suis (pour la) paix ; mais dès que je parle, Eux, (ils sont) pour la guerre.” (Psaumes 120:1-7 SER)

“Cantique des montées. C’est à l’Éternel que dans ma détresse J’ai crié, et il m’a répondu. Éternel, délivre mon âme de la lèvre mensongère, De la langue trompeuse ! Que te donne, que te rapporte Une langue trompeuse ? — Les traits aigus … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Cantique des montées. C’est à l’Éternel que dans ma détresse J’ai crié, et il m’a répondu. Éternel, délivre mon âme de la lèvre mensongère, De la langue trompeuse ! Que te donne, que te rapporte Une langue trompeuse ? — Les traits aigus du guerrier, Avec les charbons ardents du genêt.” “Malheureux que je suis de séjourner à Méchek, De demeurer parmi les tentes de Qédar ! Trop longtemps mon âme a demeuré Auprès de ceux qui haïssent la paix. Je suis (pour la) paix ; mais dès que je parle, Eux, (ils sont) pour la guerre.” (Psaumes 120:1-7 SER)

“Souviens-toi, Éternel, de ce qui nous est arrivé ! Regarde, vois notre déshonneur ! Notre héritage a été transféré à des étrangers, Nos maisons à des inconnus. Nous sommes devenus orphelins, sans père ; Nos mères sont comme des veuves. Nous buvons notre eau à prix d’argent, Notre bois nous arrive contre paiement. Nous avons nos persécuteurs sur le dos ; Nous sommes épuisés, on ne nous laisse pas de repos. Nous avons tendu la main vers l’Égypte, Vers l’Assyrie pour nous rassasier de pain. Nos pères ont péché, mais ils ne sont plus, Et c’est nous qui portons le fardeau de leurs fautes. Des esclaves dominent sur nous, Et personne ne nous retire de leurs mains. Au péril de notre vie, nous rapportons notre pain, Affrontant l’épée du désert. Notre peau est brûlante comme un four Par l’ardeur de la faim. Ils ont violé des femmes dans Sion, Des vierges dans les villes de Juda. Par leur main, des ministres ont été pendus ; La personne des anciens n’a pas été respectée. Des jeunes hommes ont porté la meule, Des garçons ont trébuché sous (des fardeaux de) bois. Les anciens ont délaissé la porte, Les jeunes hommes ont délaissé leurs chants. La joie a délaissé nos coeurs, Nos danses ont été changées en deuil. La couronne de notre tête est tombée ! Malheur à nous, parce que nous avons péché !” “Voici pourquoi notre coeur est souffrant, Voici pourquoi nos yeux sont obscurcis, C’est que la montagne de Sion est désolée, C’est que les renards s’y promènent. Toi, Éternel, tu sièges à jamais ; Ton trône (subsiste) de génération en génération. Pourquoi nous oublierais-tu pour toujours, Nous abandonnerais-tu tout le temps de notre vie ? Fais-nous revenir vers toi, Éternel, et nous reviendrons ! Renouvelle nos jours comme autrefois ! Nous aurais-tu donc entièrement rejetés, Serais-tu contre nous indigné à l’extrême ?” (Lamentations 5:1-22 SER)

“Souviens-toi, Éternel, de ce qui nous est arrivé ! Regarde, vois notre déshonneur ! Notre héritage a été transféré à des étrangers, Nos maisons à des inconnus. Nous sommes devenus orphelins, sans père ; Nos mères sont comme des veuves. Nous buvons notre … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur “Souviens-toi, Éternel, de ce qui nous est arrivé ! Regarde, vois notre déshonneur ! Notre héritage a été transféré à des étrangers, Nos maisons à des inconnus. Nous sommes devenus orphelins, sans père ; Nos mères sont comme des veuves. Nous buvons notre eau à prix d’argent, Notre bois nous arrive contre paiement. Nous avons nos persécuteurs sur le dos ; Nous sommes épuisés, on ne nous laisse pas de repos. Nous avons tendu la main vers l’Égypte, Vers l’Assyrie pour nous rassasier de pain. Nos pères ont péché, mais ils ne sont plus, Et c’est nous qui portons le fardeau de leurs fautes. Des esclaves dominent sur nous, Et personne ne nous retire de leurs mains. Au péril de notre vie, nous rapportons notre pain, Affrontant l’épée du désert. Notre peau est brûlante comme un four Par l’ardeur de la faim. Ils ont violé des femmes dans Sion, Des vierges dans les villes de Juda. Par leur main, des ministres ont été pendus ; La personne des anciens n’a pas été respectée. Des jeunes hommes ont porté la meule, Des garçons ont trébuché sous (des fardeaux de) bois. Les anciens ont délaissé la porte, Les jeunes hommes ont délaissé leurs chants. La joie a délaissé nos coeurs, Nos danses ont été changées en deuil. La couronne de notre tête est tombée ! Malheur à nous, parce que nous avons péché !” “Voici pourquoi notre coeur est souffrant, Voici pourquoi nos yeux sont obscurcis, C’est que la montagne de Sion est désolée, C’est que les renards s’y promènent. Toi, Éternel, tu sièges à jamais ; Ton trône (subsiste) de génération en génération. Pourquoi nous oublierais-tu pour toujours, Nous abandonnerais-tu tout le temps de notre vie ? Fais-nous revenir vers toi, Éternel, et nous reviendrons ! Renouvelle nos jours comme autrefois ! Nous aurais-tu donc entièrement rejetés, Serais-tu contre nous indigné à l’extrême ?” (Lamentations 5:1-22 SER)